6 OCTOBRE 2009 : ZTE lance des smartphones, Mobigeeks un apprenti journaliste

Parce que parfois un évènement vous marque, cela ne signifie pas que vous puissiez identifier précisément ce qui l’a rendu particulier à vos yeux.

Lorsque la société Axicom pris contact avec Mobigeeks.fr pour un lancement de la société ZTE à Lisbonne, deux sentiments se sont rencontrés :

– la fierté d’une forme de reconnaissance du sérieux de notre travail

– le doute quand à savoir s’il serait possible d’avoir quelqu’un sur place

Sans vraiment connaitre tous les détails, je me suis lancé : ce sera RTT et angoisse de la page blanche 😉

Pour tout vous dire, ce fut tout d’abord petite nuit blanche : mon réveil était prévu à 4h40 mais dès 4h00, plus moyen de fermer l’œil.

Le représentant de Axicom avait pourtant tout prévu et détaillé, mais ma nature m’a fait vérifier 10 fois si j’avais bien tous les papiers, le billet électronique, le chargeur du portable, l’iphone sur mode sans data…

Bien entendu, ce fut en courant que je sautais finalement dans le taxi.

Arrivée sans encombre à l’aéroport, aucun problème à cette heure pour enregistrer les bagages, passer un contrôle sécurité rapide et… attendre le vol évidemment 🙂

Avec les années, j’ai eu la chance de faire quelques voyages par avion, mais c’est toujours un peu plus stressant d’embarquer à pied dans un bi réacteur.

Portugalia est une compagnie qui a du personnel sympa, même si leur petit déjeuner avec un sandwich au jambon surmonté d’un pain à la noix de coco est un peu spécial 🙂

L’arrivée à Lisbonne est un peu grise, la pluie crachotte.

Mais le taxi me redonne le sourire, son français se mélangeant à mes 3 mots de portugais. D’ailleurs, les taxis portuguais sont 5 fois moins cher que les lyonnais 😉

L’accueil est parfait, le représentant d’Axicom est charmant (Lyle, you’re so nicely british 😉 ), accompagné de 2 représentantes de ZTE Italy et Germany.

Comme j’ai encore quelques heures avant d’aller au repas prévu, Lyle me conseille même un musée un peu plus loin.

Allier le culturel à la technologie en une seule journée, quelle bonne idée.

N’écoutant pas ma fatigue arriver, je me lance dans un petit crachin.

Je ne pourrais pas aller très loin, le ciel décidant de passer à la vraie pluie 😉

Ce sera l’occasion de prendre un café dans un petit bistrot coincé dans une galerie marchande.

Il est alors temps de plonger au coeur de cette journée, retour au Sheraton de Lisbonne.

En attendant le repas rassemblant les journalistes, je fais rapidement connaissances avec les envoyés de deux magazines français (l’un d’eux issus des Echos et de la Tribune, oui madame). Le troisième français viens de l’Atelier (salut Jonathan 😉 ) et c’est avec lui que je fini le tour des autres collègues européens.

Il y a des représentants italiens (notamment cellulari.it ), allemands et une webtv anglaise représenté par  Leila Makki

Pour emmener ce beau monde, nous embarquons dans un superbe bus pouvant certainement contenir une cinquantaine de personnes, places spacieuses et confortables.

Diable, j’ai faim et nous voilà partis pour ce qui semble être un long périple.

Mais il faut avouer que le charme des sens uniques portugais nous font d’abord faire le tour du paté de maison et de ses feux… pour repasser dans la rue du Sheraton et… stopper à environ 250 mètres devant le restaurant ! Franche rigolade, qui aurait viré au fou rire si on avait su le nombre de fois où nous ferions le tour de ce paté de maison dans la journée 😉

Le repas est surtout pour moi l’occasion de discuter avec ces honorables journalistes européens.

Certaines discussions virent à l’épique quand un journaliste italien s’acharne à trouver la source de revenu de mobigeeks.fr 🙂

Ne rien trouver l’a laissé perplexe un moment, mais pas dérangé le moins du monde et nous aurons d’ailleurs de grandes discussions sur le matériel… photo

Le reste de mon temps sera passé avec un jeune français très sympa qui m’explique un peu le fonctionnement de l’Atelier.

Il s’agit d’une équipe rédactionnelle qui fait de la veille technologique et de la news très suivie par les employés de … BNP Paribas.

J’apprends aussi les divers horizons couvert par les différentes personnes, beaucoup ont une base d’études de journalisme. Je suis un peu intimidé.

Il est temps de passer tout de même aux choses sérieuses, retour à l’hôtel en car et tour de pâté de maisons 🙂

L’arrivée à la salle de conférence ressemble beaucoup à l’entrée dans une ruche dont les abeilles seraient pourtant prévenantes avec leurs invités.

La remise du kit presse est pour moi un vrai petit moment d’émotion.

J’enfile le badge Presse avec un soin quasi mystique 🙂

Tout est prévu dans ce kit, outre le badge on retrouve :

– un ensemble de documents présentant ZTE, TMN ainsi que le communiqué officiel qui sera fait à l’issue de la conférence.

– une clé USB contenant ces documents (ainsi qu’une présentation des intervenants ZTE et TMN)

– un charmant porte cartes en cuir ( qui deviendra peut être un lot de concours pour le site )

La salle est impressionnante, bourdonnante de techniciens qui règlent ce qui ressemble assez à un show, avec régie son, lumière et podium aux couleurs de ZTE, TMN et Microsoft.

Tout commence alors par une vidéo corporate, symphonie grandiloquente et images de toutes les activités de ZTE.

Il faut avouer que ça en jette.

Un petit hoquet survient alors : le représentant de TMN a un petit retard. Lyle, grand maitre de cérémonie, apparait alors avec un flegme qui permet à tout le monde de se détendre et relance la vidéo. Je dois avouer que son calme apparent est impressionnant quand on voit la galaxie qui orbite autour de lui en bourdonnant.

Cela ne dure même pas le temps de la vidéo entière et voici les premiers orateurs.

Mr He Shiyou, ZTE, Executive Vice President résume l’activité de ZTE et ce qui les a amené a collaborer avec TMN.
DSC_5384

Le Bluebelt était pour eux un premier pas dans le marché smartphone et les interactions avec TMN leur ont permis de se frotter au marché européen.

La parole est ensuite donnée à Luis Avelar, TMN chief marketing operator
DSC_5390
Il explique que TMN a fait un pari basé sur les services opérateur.
Du coup, le smartphone devient pour eux un outil essentiel pour vendre leurs offres qui nécessitent un bon écran et souvent de quoi surfer.
Pour aller au bout de leur objectifs, il leur faut aussi veiller à pouvoir proposer des terminaux aux prix contenus, chose souvent difficile sur ce segment.

Le rythme est assez soutenu et le suivant est Mr Pedro Chaves Fereirra (Director of Microsoft Portugal market)
DSC_5393
Il n’aura pas beaucoup de temps, puisque la présentation des mobiles approche.
Il reprendra la parole plus tard.

En effet, place au show de présentation des mobiles eux même.
Sur fond de Michael Jackson, deux danseuses habillées d’argent et de lumières (oui, au pluriel, vérifiez 😉 ) dévoilent le Bluebelt 2 et le SilverBelt.
DSC_5395
DSC_5396

Tout se termine par une poignée de main des représentants de ZTE, TMN et Microsoft.
DSC_5406

La parole revient alors à Miguel Neves (Director of ZTE Portugal)
DSC_5408
il revient la nécessité pour TMN de maintenir une certaine pression sur les prix des terminaux afin d’atteindre un marché de masse qui reste leur priorité.
Les deux mobiles ont bénéficié de l’expérience acquise avec le Bluebelt. La personnalisation d’un mobile est maintenant un processus maitrisé chez TMN en partenariat constant avec Microsoft et ZTE.
Au passage, voici une petite roadmap aperçue.
DSC_5411

Le Bluebelt 2 a une cible plus professionnelle, avec la mise en avant de la gestion des documents et emails, sans oublier l’utilisation des nouvelles fonctionnalités de Windows 6.5 comme Microsoft My Phone.

Le Silverbelt, avec son écran full touch et son motion sensor sera plus axé sur les réseaux sociaux avec des applications dédiées ainsi que la possibilité de faire des vidéos, les éditer et les poster sur youtube dan la foulée.

Ce discours est encore renforcé par Luis Avelar qui revient longuement sur la stratégie data services de TMN.
Avec 63% des téléphones vendus au Portugal, le fait que le précédent Bluebelt représente 40% de leurs smartphone en dit long sur l’importance de ZTE pour eux.

L’enchainement se fait ensuite par le lancement de Windows Mobile 6.5, présenté par Pedro Chaves Fereirra.
J’ai pris des tonnes de notes et en me relisant, j’ai découvert que j’avais juste recopié ce que tout le web a vu : la présentation officielle 😉
Ce que je peux dire de plus vient du feeling par rapport à la façon que l’orateur a amené les différents éléments.
Microsoft désire vraiment marteler le discours qui veut que les Windows Phones sont pour l’utilisateur, par l’utilisateur et avec l’utilisateur.
C’est revenu au moins 6 ou 7 fois.
La refonte de IE mobile lui tenait aussi visiblement à coeur, de gros efforts de développements semblent avoir été faits.
La partie Marketplace est également un joli cheval de bataille pour Microsoft.
La machine à cash de l’itunes store a visiblement fait des envieux 😉

Il est alors temps pour nous de faire un break, prendre des notes et des photos ça épuise 😉
Comme je suis moyennement en faveur des petits fours à rallonge, je reviens pour prendre quelques clichés et du coup je me retrouve à la scéance officielle de photo des différents dirigeants 🙂
DSC_5423
DSC_5425

Le moment est alors venu pour une session de Questions / Réponses.
DSC_5428

Je vais tacher de vous retranscrire au mieux, parfois de manière brève, la double traduction et la langue parfois assez marketing peut s’avérer plus longue 🙂

Q : Dans 5 ans, qui restera de Windows Mobile et d’Android ?
A : Le consommateur sera seul juge.

Q : ZTE a t’il des projets Android ?
A : C’est en cours et des annonces viendront le moment venu (cette réponse est complétée par une brève discussion avec votre serviteur juste après la conférence)

Q : Quels projets pour l’Europe ? ZTE va t’il se lancer en temps que marque ?
A : des réalisations existent déjà (voir Bouygues par exemple qui a déjà un terminal en marque blanche).
Des discussions sont sur le point d’aboutir avec la plupart des opérateurs européens (Vodafone et T-Mobile semble vraiment imminents)
Sans rien confirmer, ZTE a quand même bien l’intention de faire connaitre son nom et sa marque.
Ceci dit, ils sont conscient que c’est un processus long et qui va demander pas mal d’effort.

Q : ZTE étant à l’origine un équipemientier réseau et réseaux cellulaires, existe t’il des discussions avec Numricable pour la 4eme licence francaise.
A : non, ZTE n’a pas compte rester sur la partie matérielle et ne pas s’engager sur ce genre de terrains.

Q : ZTE va t’il se lancer dans d’autres types de terminaux 3G, comme Nokia le fait actuellement (netbooks ?)
A : j’étais fier d’avoir lancé ma question, je l’avais bien formulée.
Mais comme me le feront remarquer mes collègues allemands, le mot Nokia a tellement retenu leur attention qu’ils sont partis sur un discours anti Symbian et surtout, ZTE ne compte pas écrire son propre OS.
Tant pis pour moi 🙂

Q : ZTE va t’il se recentrer sur les devices et laisser le marché infrastructures à Huyei (comme Nokia qui avait laissé le marché à Ericsson)
A : non, clairement, ZTE a une répartition de son activité 30% devices et 70 % infrastructure.
Ils considèrent que l’expérience infrastructure permet d’être plus performant dans la conception des devices et que les retours permettent d’améliorer les infrastructures.

A l’issue de cette scéance, beaucoup de journalistes s’en vont.
Un petit groupe, peut être plus intéressé par la technique pure, se rassemble au fond.
A ma demande, c’est avec plaisir que les mobiles sont remis rapidement en nos mains par une charmante hotesse.
DSC_5440

Le Bluebelt 2 entre les mains d’un remarquable journaliste allemand 😉
DSC_5431
J’ai trouvé sa finition assez soignée pour un mobile qui vise les 200€.
Son interface m’a semblée un peu lente mais un test de plus de 5 minutes en dirait plus.

Le Silverbelt en des mains plus connues 🙂
DSC_5438

Pour la suite, je citerai un tour rapide mais agréable de Lisbonne en car, toujours en tournant d’abord autour du Sheraton 🙂
Les principaux monuments et les rues de Lisbonnes méritent de toute façon bien plus qu’une heure de car.

Le repas du soir est l’occasion de se détendre un peu, la fatigue se faisant sentir chez pas mal de monde : tout le monde a eu un réveil très matinal 😉
Néanmoins, je dirai que j’ai entendu de bien meilleures chanteuses de fado, mais ce que je retiendrai c’est encore une fois l’extrème gentillesse de Lyle de Axicom, ainsi que les deux représentantes de ZTE Italie et Allemagne qui sont restées souriantes jusqu’au bout.

Je conclurai donc en remerciant Axicom de nous avoir contactés, et surtout d’avoir prouvé que professionnalisme et humanités allaient de pair.
Merci également aux personnes de ZTE qui ont eu aussi leur par d’attentions, même si nos anglais respectifs laissaient parfois plmaner quelques instants d’incompréhensions 😉

C’est avec une attention particulière que jattends la suite des évènements de ZTE, tant leurs terminaux Windows Mobile que leur possibles Android ont attisé ma curiosité.

A bientôt j’espère, ravi d’avoir rencontré des Jonathan (et l’venir du rock dans tout ça ? 😉 ), des Lyle (really, you’re an impressive person) des Sylvia et Leila (your french was so nice 😉 )

PS: désolé de la publication tardive, je rentre juste de Guadeloupe 🙂

4 Comments

  1. Un superbe article, très instructif, comme j’espère en lire encore beaucoup d’autres sur Mobi.
    L’apprenti journaliste peut réellement batailler dans la cours des grands.

  2. J’ai bien fait d’héberger mes images ailleurs 🙂

    Depuis, ZTE ne nous a pas fait l’amitié de nous parler de leurs sorties Android que j’avais pourtant prédites.

    Aaah, que c’est dur la vie de Nostradamus digital 🙂

  3. Comme tu dis.
    Est-ce que tu les as relancé ?

  4. oui, mais le contact de leur agence de presse n’a jamais répondu.
    Tant pis, maintenant c’est fait.

    J’ai plus qu’à préparer quelque chose avec mon Acer Iconia 🙂

Laisser un commentaire