C’est ce qu’on devrait se dire, c’est ce qu’on devrait penser, c’est ce que tout le monde devrait avoir à l’esprit avant de poster tout et n’importe quoi sur cette hypocrisie personnifiée par le réseau social Facebook, pour ne pas le nommer.
En effet, suite au décès de Mireille Darc et pour lui rendre hommage, Frédéric Beigbeder a publié une photo de la star nue, photo parue dans le magazine Lui en 1968 et a été très rapidement purement et simplement censurée.
Histoire que vous vous rendiez bien compte de l’hypocrisie dont fait preuve une nouvelle fois le réseau social, voici cette photo :
Et force est de constater que ce n’est pas la première fois : il y a quelques temps, ces ignorants américains (dont certains croient même que la France n’existe pas !) ont même censuré, en janvier 2017, la statue de Neptune à Bologne, œuvre d’art où le sujet est nu.
Et je suis sur et certain qu’on pourrait trouver encore de nombreux exemples de l’incurie américaine.
Alors que pouvons nous en conclure : tout simplement que sur le réseau social, on peut dire que Hitler était un mec bien, on peut dire que Ceausescu n’a rien fait de grave, on peut crier au complot pour tout et n’importe quoi, que la Shoah n’a jamais eut lieu, on accepte les thèses révisionnistes, on peut inciter à la haine raciale (ce que j’ai lu au moment des élections présidentielles et législatives de 2017 m’ont littéralement glacé le sang, retourné le cœur, et certaines choses venaient même de mon entourage), etc, etc, etc… et tout cela sans craindre quoi que ce soit, puisque cela ne fait pas partie des priorités !
Tous ces propos haineux sont laissés.
Ils ne choquent pas l’Amérique (plus ou moins profonde ?) qui a mis à sa tête ce qui semble n’être même pas un semblant d’homme, même pas capable de critiquer des actes racistes ; mais peut-être parce qu’il les cautionne ?
Mais cela est un autre débat.
Encore une fois, le monde voulut par Fox News n’est plus un rêve, c’est la réalité, la triste et “très” vraie réalité !
Sur Facebook, vous avez plein d’amis, c’est formidable ; des inconnus, des gens qui se disent amis donc des amis (en vrai ? De vrais amis ?), des familles même, se déchirent suite a des publications que des “naïfs” (et j’insiste bigrement sur les guillemets, comprenne qui voudra ou qui pourra) postent sur le réseau se croyant au-dessus de toute autorité, se croyant hors d’atteinte, se croyant en toute impunité.
Mais voila, laisser passer un téton est un affront sans nom, une ignominie, et la firme américaine crie au scandale et supprime le dit téton.
Le puritanisme américain doit-il polluer systématiquement la France ?
Quel poids avons-nous face à MÔssieur Zuckerberg qui se croit tout permis au point de faire la (mauvaise) pluie et le (mauvais) beau temps sur une toute petite partie de la toile ?
Le poids, nous l’avons. Oui, nous l’avons tout simplement en arrêtant d’utiliser Facebook, car comment punir plus un américain puritain que par ce qu’il aime le plus : l’argent, le pognon, la thune !
Boycottons Facebook, il y a d’autres moyens de discuter sur le net, beaucoup d’autres moyens, il suffit purement et simplement de le vouloir.
Alors oui, je sais que ma diatribe restera sans réponse et que tout le monde continuera à utiliser Facebook comme si rien ne s’était passé, mais je le dis haut et fort : nous – ou nos enfants – le paierons(t) un jour et le prix sera surement exorbitant.
Loin de moi l’idée d’un simple réquisitoire contre Facebook, je ne suis pas naïf, mais si seulement, ce genre de remarque pouvait faire ouvrir les yeux à tous ces gens bien pensant, autant développeurs qu’utilisateurs de réseaux sociaux, afin qu’ils modifient (améliorent ?) leur CGU, car ne nous leurrons pas, cette fois c’est Facebook qui est pris la mains dans le sac, mais les autres réseaux sociaux ont le même genre de comportement.
Alors, il serait grand temps d’ouvrir les yeux.

Posted by Zébulon

Geek je suis devenu, Geek je reste…
Passionné de nouvelles technologies et plus particulièrement de l’informatique mobile.
Les gadgets restent pour moi, une tentation constante…
Mais je tiens bon……. Ou pas !

Zeb’ pour les Z’intimes…