Après Bouygues Telecom qui supprime la réduction de 2€ sur les multi-forfaits B & You, c’est maintenant au tour de SFR de se faire prendre la main dans le sac.

En effet, l’opérateur rouge facture d’office une option payante à ses clients fibres sans leur demander le moins du monde leur avis.

C’est un simple mail, et non une demande d’autorisation et/ou de confirmation, qui averti les clients ; par contre, en parcourant le mail, on se rend compte que SFR explique qui si le client ne veux pas de cette option, c’est à lui de faire la démarche en se connectant sur son compte client pour la désactiver.

Quand on sait que bon nombre de personnes ne lisent pas ce genre de mail, on est en droit de se poser la bonne question : est-ce que cette façon de faire est une erreur simplement maladroite ou bien… Je vous laisse conclure !

Quoiqu’il en soit, la manière de faire est bien totalement borderline et il serait grand temps de mettre un terme à toutes ces opérations tendancieuses.

Edit : j’avais prévu de poster cet article fin Juillet 2017, lorsque “l’affaire SFR” est sortie, mais appelé vers d’autres “jeux”, je n’ai pas pu le publier.

Grand bien me fasse; puisque depuis une autre “affaire SFR” pointe le bout de son nez : en effet, la firme au carré rouge a décidé d’augmenter de 1 ou 2 euros les forfaits low cost RED en leur attribuant automatiquement l’option Boost 50 ou Boost 100 qui correspondent respectivement à 50 ou 100 Go sur le forfait mobile.

Comme à son habitude, l’option est donc automatiquement activée, et c’est à l’utilisateur de faire la démarche de la désactiver, lui-même, sur son compte client s’il n’en veux pas.

Je sera bien curieux de connaître le nombre de personnes” qui vont “se faire avoir” ?

Encore une fois, la manière de faire est plus que maladroite.

2 Sources pour les 2 “affaires” :

Capital.fr

Capital.fr

 

Posted by Zébulon

Geek je suis devenu, Geek je reste... Passionné de nouvelles technologies et plus particulièrement de l'informatique mobile. Les gadgets restent pour moi, une tentation constante... Mais je tiens bon....... Ou pas ! Zeb' pour les Z'intimes...