Depuis le 1er juillet 2016, les comparateurs en ligne, que ce soit de banques, d’assurances, de téléphones, de billets d’avions, etc… j’en passe et des meilleurs, ont l’obligation de mentionner beaucoup plus d’informations, ce qui ne va pas forcément les réjouir.

Doivent donc désormais apparaitre clairement impérativement :

  • les critères de classement des offres de biens et de services ;
  • les conditions dans lesquelles les offres sont recensées ;
  • les relations contractuelles ou les liens financiers avec les professionnels dont ils comparent les biens ou les services ;
  • le caractère exhaustif ou non des offres de biens ou de services comparées ;
  • le nombre de sites ou d’entreprises référencés ainsi que la périodicité et la méthode d’actualisation des offres comparées.

De plus, dans le cas de biens et de services, les comparateurs doivent afficher les caractéristiques essentielles et les prix, incluant tous les frais, commissions, intérêts et taxes, ainsi que les éventuelles garanties commerciales pour les biens, sans oublier de mentionner tout caractère publicitaire d’une offre référencée à titre payant et dont le classement dépend de la rémunération perçue.

Je crois bien que ça ne va vraiment pas les réjouir !

Source : Ministère des Finances et des Comptes Publics

 

Posted by Zébulon

Geek je suis devenu, Geek je reste... Passionné de nouvelles technologies et plus particulièrement de l'informatique mobile. Les gadgets restent pour moi, une tentation constante... Mais je tiens bon....... Ou pas ! Zeb' pour les Z'intimes...