Alors que Linux est souvent cité comme exemple concernant la sécurité, une étude vient de mettre en évidence qu’un anti-virus sur 4 seulement était efficace.

Dans le tableau, vous trouverez les résultats de cette étude qui sont absolument équivoques.

Bien sur, il faut bien considérer que Linux n’est pas la plateforme de prédilection utilisée par les pirates de tous poils.

Il n’en est pas moins que, ces dernières années, le système d’exploitation est de plus en plus attaqué.

Dont acte !

Source : Developpez.com

Posted by Zébulon

Geek je suis devenu, Geek je reste... Passionné de nouvelles technologies et plus particulièrement de l'informatique mobile. Les gadgets restent pour moi, une tentation constante... Mais je tiens bon....... Ou pas ! Zeb' pour les Z'intimes...

11 Comments

  1. totalement absurde. Sous Linux et depuis longtemps un programme ne peut s’exécuter se transmettre et se dupliquer seul de plus l’installation de nouveaux programmes passe automatiquement par les dépôts qui sont vérifiées par plusieurs dizaines de millions d’yeux. les antivirus sous Linux ne servent qu’à une seule chose : ne pas affecter les ordinateurs avec lesquels il communiquent et qui sont sous Windows. dire qu’un antivirus est inefficace sous linux c’est donc comme dire qu’un sextant est inefficace dans un missile de croisière. Il n’y en a juste pas besoin. le but de ce genre d’articles ou de déclaration c’est de populariser l’idee suivant laquelle Linux est peu répandu ce qui là encore est faux. Plus de 98 pourcent des serveurs Internet sont sous Linux ainsi que toute l’informatique embarquée et si vous n’étiez pas
    déjà au courant, tout ce qui tourne sous Android ( encore que dans ce dernier cas le système soit relativement fragile puisque a part le noyau Linux le système est fermé)

  2. Je pense que tu te reposes trop sur la sécurité historique de Linux, car que ce soit sur Linux, sur Android ou encore sur Mac (dont le noyau est aussi du Linux), de plus en plus de malwares et autres spywares font leur apparition. Alors, il est vrai qu’ils ont du mal à passer, mais il est indéniable qu’ils existent ; ça ne sert à rien de jouer les autruches et de ne pas les surveiller de près.
    Cet article est issus d’un site dont la réputation n’est absolument plus à faire alors pardonne-moi de faire une totale confiance à Développez.com.

  3. Bon, que dire devant tant d’âneries ?
    Alors, effectivement on peut installer un antivirus sous Linux. Mais il ne sert pas à protéger Linux (trouvez moi un virus qui circule aujourd’hui sous Linux et donnez moi le lien vers ce virus).
    Les antivirus sous Linux servent à protéger les windows qui s’y connecteraient et qui eux y sont sensibles.

    D’autre part, j’ai lu un commentaire citant Mac comme étant basé sur Linux. Non pas du tout ! Mac utilise un noyau Freebsd (libre et de grande qualité) que Apple a infesté de code propriétaire afin, principalement, d’espionner plus ou moins ses clients.
    Pour Android c’est la même chose sauf que Google s’est basé lui sur un noyau linux (libre et de grande qualité) pour le pourrir comme Apple pour les mêmes objectifs.

    Il parait qu’il aurait déjà existé des virus sous Linux (jamais vu de ma vie mais il paraît). Contrairement à ce que dit l’article, Linux est une cible privilégiée car il équipe les banques, les armées, les supercalculateurs, les serveurs du web, les gps, les téléviseurs, les box adsl, les objets connectés, les enceintes wifi ou bluetooth, la grande majorité des téléphones, les grandes écoles, les universités, les écoles d’ingénieur et j’en passe. C’est dont une cible de choix pour les pirates.

    Mais cette cible est difficile à atteindre car la gestion des permissions est plus fine sous linux que windows (ce qui vient de l’extérieur n’a aucun droit d’exécution sans l’accord explicite de l’utilisateur), car les logiciels installés proviennent de sources signées numériquement via des dépôts avec connexion sécurisée, car il y a plus de diversité (environnement bureau et noyau). De plus un programme malicieux qui s’exécuterait malgré tout ne peut obtenir l’accès qu’à l’espace utilisateur et pas au reste de la machine sans disposer du pass de root.

    Bref, bon courage.

    Pourriez-vous vous renseigner un peu au lieu de relayer la com de marchands d’antivirus sans l’analyser ou bien vivez vous de leur sponsoring ?

  4. Finir sur une remarque aussi intelligente, quel dommage ! Donc si on est pas d’accord avec vous, on a tord… Ha d’accord, maintenant que je connais les règles du jeu, ça devrait mieux aller, mais sans agressivité, ça aurait été mieux.
    Quoiqu’il en soit, il est un fait controversé par personne : les pirates ne cessent de s’attaquer à Linux pour toutes les raisons que vous avez cité, je n’ai jamais dit qu’ils y arrivaient.
    C’est quand même dingue qu’en 2015, il y ait encore cette petite guéguerre entre “fans” de certains OS et d’autres “fans” d’autres OS sans communication “normale”.
    Que les éditeurs éditeurs d’anti-virus essayent de faire leur beurre sur (notre) dos, personne n’est dupe, normalement, mais aucun OS n’a la panacée, aucun OS n’est sur à 100% et même sur Linux, ils ont surement déjà réussis à passer, même si les médias ne s’en sont pas galvanisés.
    Pour ma part, j’estime que l’article de Developpez.com est juste et je ne vois pas pourquoi je le remettrai en cause et pourtant, je suis un mauvais élève puisque j’utilise aussi bien Linux que Windows, que Android… Bon, c’est vrai, il faut que je me mette au Mac et la boucle sera bouclée.
    Rhooooooo, mince alors, je n’ai aucun parti pris !

  5. @Zebulon

    L’article et le tableau ne sont pas faux. C’est juste que ça n’a pas de sens. A la lecture de ce tableau on pourrait croire qu’un antivirus est utile pour se protéger sous Linux alors que les anti virus actuellement utilisés sous Linux sont utilisés pour ne pas véhiculer des virus aux machines Windows qui s’y connecteraient.

    Linux n’est clairement pas inattaquable, mais la notion d’antivirus n’existe pas car l’antivirus (pas forcément parfait hein) c’est Linux lui même. Je ne dis rien de partisan, j’explique l’état des choses.

  6. Voila des propos plus modérés.
    Le débat reste ouvert et je pense que Linux n’est “plus” inattaquable et qu’il faut commencer dés à présent à faire attention,avant qu’il ne soit trop tard.

  7. @Zébulon

    Merci de faire le gendarme, j’en avais besoin 🙂

    Cela dit, mes propos précédents n’ont pas été modérés dans mon dernier post. Je répète que l’article n’a pas de sens. La plupart des articles qu’on trouve sur le Web au sujet de l’informatique sont sponsorisés ou au mieux bêtement recopiés depuis une ferme de contenus.

    Par exemple celui-ci vous le trouverez sur des dizaines de site, sans jamais le moindre recul rédactionnel. On le retrouve par exemple ici à l’identique quasiment:

    http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=newssearch&cd=2&ved=0CCEQqQIoADABahUKEwjRsbe16N_IAhWCORoKHb-YC_E&url=http%3A%2F%2Fwww.ginjfo.com%2Factualites%2Flogiciels%2Flinux%2Flinux-les-anti-virus-recommandes-par-la-communaute-sont-les-plus-mauvais-selon-av-test-20151005&usg=AFQjCNGBu8YGbEDN8Rmh3Rdikj0X5lIzDA&sig2=3Bv-ZJ3vs7EUFkcxT3Epyw&bvm=bv.105841590,d.d2s

    Quand on approfondit l’article, on se demande comment fonctionne cette agence “indépendante” surtout quand on lit un peu plus bas qu’elle tire ses sources de Kaspersky….

    Vous verrez aussi sur leur site qu’ils vendent des antivirus. Comprenez vous mieux ?

    Je répète encore, sous Linux, un utilisateur qui a un mot de passe convenable et qui utilise sa machine normalement (installation de softs via la logithèque) ne risque rien. On peut comprendre l’envie de vendeurs d’anti virus (soi disant experts indépendants) de faire peur pour des raisons commerciales, On peut comprendre aussi ceux qui disent de s’en méfier.

Comments are closed.