Nous vivons une époque merveilleuse. Si, si, je vous assure que nous vivons une époque merveilleuse.

Pour preuve, cet article de Gizmodo, qui nous explique qu’il se pourrait que le fait de surfer sur le Web au bureau devienne un motif de licenciement.

En effet, la Cour de Cassation vient de rendre un jugement expliquant que se connecter de manière répétée à des sites Internet sur son lieu de travail pourra entraîner un licenciement pour « faute grave ».

Il faudra, toutefois, en prouver le caractère abusif par le nombre de connexions ; or pour le moment, le seul chiffre fournit serait de 10000 connexions sur une période allant de 2 à 3 semaines qui serait qualifié de « particulièrement abusif » .

Bref, c’est quand même beaucoup. Mais encore une fois, ce sont les libertés qui en prennent un coup ! (coût ?)

Source : Gizmodo

Posted by Zébulon

Geek je suis devenu, Geek je reste... Passionné de nouvelles technologies et plus particulièrement de l'informatique mobile. Les gadgets restent pour moi, une tentation constante... Mais je tiens bon....... Ou pas ! Zeb' pour les Z'intimes...