Rapidshare modifie son bridage en remplaçant la limitation à 30Ko/s maximum pou les utilisateurs gratuits par 1Go/jour.

Officiellement, ce bridage avait été mis en place au moment de la chute de Megaupload pour lutter contre la contre-façon.

Pendant ce temps, Team Alexandriz, célèbre agrégateurs de livres en tous genres est sur la sellette alors que le Syndicat national de l’édition (SNE) et six groupes d’éditeurs français (dont Hachette, Editis, Gallimard, et Albin Michel) viennent d’engager des poursuites contre le site.

Philippe Aigrain co-fondateur de La Quadrature du Net de réagir contre « cette guerre contre les droits du public qu’ont décidé de conduire ces groupes, avec l’appui des plateformes propriétaires contrôlées par des distributeurs ». Même s’il reconnait ne pas apprécier le mode de partage promu par Team Alexandriz, l’intéressé explique que les éditeurs « sont en train de répéter en pire l’erreur des majors musicales. Ils s’imaginent qu’il est possible et prétendent qu’il est souhaitable d’installer la rareté des copies des œuvres dans le monde numérique par une combinaison de verrous technologiques et d’actions judiciaires et politiques ».

Je ne sais pas où tout cela va nous mener, mais comme la fin du monde est pour le 21 décembre, peut-être qu’après la toile sera libérée ?

Sources : PcImpact (Rapidshare), PcImpact (Team Alexandriz), La Quadrature du Net

Posted by Zébulon

Geek je suis devenu, Geek je reste... Passionné de nouvelles technologies et plus particulièrement de l'informatique mobile. Les gadgets restent pour moi, une tentation constante... Mais je tiens bon....... Ou pas ! Zeb' pour les Z'intimes...