Les allemands qui viennent de dire un non catégorique à la fusion EADS/BEA sont aussi à l’origine d’un logiciel espion capable non seulement d’intercepter et d’envoyer des données sur les ordinateurs des suspects mais aussi d’en prendre le contrôle !

Jusque là, rien de vraiment nouveau sous le soleil, mais là où le bas blesse, c’est que ce logiciel serait aussi capable de surveiller Skype, Facebook ou encore les webmails.

Il faut bien prendre conscience que ce genre d’action était totalement interdite avant la loi Loppsi 2011, mais depuis cette loi, il est donné autorisation à la police d’installer des mouchards sur les ordinateurs des suspects de nombreux crimes et délits mais uniquement sous l’autorité et le contrôle du juge d’instruction qui devra motiver son ordonnance.

Selon la loi, les policiers peuvent “mettre en place un dispositif technique ayant pour objet, sans le consentement des intéressés, d’accéder, en tous lieux, à des données informatiques, de les enregistrer, les conserver et les transmettre, telles qu’elles s’affichent sur un écran pour l’utilisateur d’un système de traitement automatisé de données ou telles qu’il les y introduit par saisie de caractères“.

Le mouchard peut être installé par une intervention physique sur l’ordinateur du suspect, en son absence, ou alors “le juge d’instruction peut également autoriser la transmission par un réseau de communications électroniques de ce dispositif“.

Un bonheur, non ?

Source : Numérama

 

 

Posted by Zébulon

Geek je suis devenu, Geek je reste…
Passionné de nouvelles technologies et plus particulièrement de l’informatique mobile.
Les gadgets restent pour moi, une tentation constante…
Mais je tiens bon……. Ou pas !

Zeb’ pour les Z’intimes…