Le constructeur Motorola le présente comme le «plus puissant du marché», avec son processeur dual core Tegra 2, 1 Go de Ram, un écran 4 pouces Qhd (960×540 pixels) et une batterie géante de 1920 mAp (30% de plus que l’iPhone 4).  Pour l’instant, il s’agit d’Android 2.2 sous le capot, avec l’interface maison Motoblur. Une upgrade vers la version 2.3 (Gingerbread) devrait intervenir.

Motorola se sert de sa puissance pour proposer des docks originaux : l’un avec HDMI et USB pour mettre l’Atrix au coeur du salon (il peut lire du full HD sur votre TV).  Et surtout, il peut se fixer sur un ordinateur portable minimaliste (en fait un simple combo écran, clavier et batterie). L’idée semble plutôt étrange sur le papier. Mais dans la pratique, elle est brillamment réalisée.

Un “vrai” PC portable ?

On «dock» l’Atrix sur l’arrière de la station de travail aussi facilement qu’un iPhone sur des enceintes. Le smartphone sert alors d’unité centrale. Comme la station n’a ni processeur, ni disque dur ni ventilateur, tout est ultra silencieux et ne chauffe pas. L’écran de 11.6 pouces accompagne un clavier complet plus large que celui de la plupart des netbooks. Le tout pour un kilogramme.

Le vrai plus, c’est qu’on n’a pas simplement un affichage de son téléphone sur grand écran: l’environnement est bâti sur un noyau Linux. Motorola a inclus un système de gestion de fichier, un media center et le navigateur FireFox 3.6 version desktop. Une vidéo YouTube en plein écran et en HD s’affiche sans aucune saccade.

Je trouve ça assez séduisant.

Source : 20 Minutes

Posted by jrey