Bon c’est vrai, c’est facile et surtout c’est dans l’air du temps de tirer à boulets rouge sur Facebook.

  • 1. Facebook ne sert à rien
  • 2. Facebook n’aime pas vraiment le web ouvert
  • 3. Facebook rend incroyablement difficile la suppression de votre compte
  • 4. Facebook n’est pas assez compétent techniquement pour qu’on leur fasse confiance
  • 5. Même vos données privées sont partagées avec les applications
  • 6. Facebook ne veut pas que ça se sache
  • 7. Facebook encourage l’accès à vos données
  • 8. Facebook a déclaré la guerre à la vie privée
  • 9. Le PDG de Facebook s’est illustré à plusieurs reprises pour comportement non éthique
  • 10. La politique de confidentialité de Facebook s’arroge tous les droits

Mais, après avoir lu en détail toutes ces raisons, on est en droit de se poser réellement la question : doit-on continuer à utiliser Facebook ?

Source : Gizmodo

Posted by Zébulon

Geek je suis devenu, Geek je reste... Passionné de nouvelles technologies et plus particulièrement de l'informatique mobile. Les gadgets restent pour moi, une tentation constante... Mais je tiens bon....... Ou pas ! Zeb' pour les Z'intimes...

5 Comments

  1. Ils sont marrant chez Gizmodo quand même. Pro-Apple, Pro App-store, mais contre le côté fermé de Facebook…

    De même, la raison 1 me fait marrer. Je trouve que les smartphones, ça sert à rien ! Voilà une bonne raison de se débarrasser de son téléphone.

    Je trouve dommage que la mauvaise foi décrédibilise le fond du propos, qui lui est particulièrement intéressant, à savoir les problèmes de confidentialité.

    Facebook est un outil qu’il faut apprendre à utiliser et maîtriser. Si il ne “sert à rien”, il vaut mieux effectivement s’en débarrasser. Si il sert, il faut restreindre au maximum les champs inutiles.

    Enfin, je rappellerais que la communauté Facebook est ultra-réactive sur ces problèmes, et fait particulièrement attention aux dérives possibles. Si toutes les communautés d’utilisateurs étaient aussi exigentes, ça ce saurait. Hein, Steve !

  2. J’utilise Facebook et je vais continuer parce que je conserve des contacts avec des gens qui n’utilisent que ça.
    Comme à une époque avec MSN messenger, qui disparu progressivement de ma vie 😉

    Puis viendra une alternative et je serais emmerdé pour vider mes “bouts de vie” stockés.
    L’indexation systématique d’un tas d’infos existe chez d’autres, mais l’opacité de FB sur ces questions rend le problème plus inquiétant.

    Réactifs ?
    Si supprimer le chat parce qu’il y a un souci est de la réactivité, d’accord, mais aucune info sur la faille est bien plus préoccupant.
    On ne sait pas l’ampleur de ce qui a été touché.

  3. Héhé, content de vos réactions qui mettent bien en exergue la première phrase de ma news.

  4. C’est pas Facebook qui est réactif, mais la communauté d’utilisateurs. Quand Facebook a voulu modifier discrètement ces CGU, les utilisateurs se sont clairement opposés au truc, et Facebook a du lancer son Questionnaire de participation aux CGUs. Les utilisateurs ont votés pour telle ou telle version.

  5. Certains se plaignent des fichiers croisés, du gouvernement… c’est drôle mais les mêmes sont sur Facebook, ils y donnent des renseignements sur leur vie privée, leurs habitudes, leurs opinions, des photos de leurs femmes, leurs enfants, leurs voyages, etc…
    Mêmes dans leurs rêves les plus fous les responsables du ministère de l’intérieur n’auraient pas imaginé un outil aussi perforrmant.
    Tout cela sous le prétexte d’avoir une “vie sociale”, c’est pathétique.

Comments are closed.