C’est bien connu : lorsqu’une personne est satisfaite de quelque chose, elle en parle, en moyenne, à 3 personnes autour d’elle, mais lorsqu’elle n’est pas satisfaite, elle en parle, en moyenne à 10 personnes autour d’elle et plus elle est mécontente, plus cela prend de l’ampleur.

Alors, imaginez ce que cela peut donner avec l’avènement d’internet !

Bien mal en a pris cette internaute qui, en 2006, suite à des problèmes importants avec un promoteur immobilier, a ouvert un site spécialement conçu pour récolter toutes les impressions des gens ayant eut des problème avec le dit promoteur et surtout appelant à le boycotter !

Fin 2008, le promoteur immobilier assigne l’internaute au tribunal de grande instance de Paris pour dénigrement et réclame 150 000 euros de dommages et intérêts sans oublier l’hébergeur et le prestataire à qui il réclame 15000 euros pour le préjudice subit.

Mais il n’a pas été mis en évidence que l’appel au boycott avait empêché le promoteur immobilier de vendre ses appartement ; ainsi l’internaute n’a été condamnée qu’ 1 euro de dommage et intérêts. Les sociétés n’ont, quand à elles, pas été inquiétées car le promoteur immobilier n’a pas été capable de fournir les mises en demeure qu’il aurait du leur envoyer pour demander le retrait du site en question.

Même si cette histoire se termine plutôt bien, je dois avouer qu’elle me gêne quand même énormément, car cela met cruellement en évidence qu’il est de moins en moins possible de dire ce qu’on veux.

Que celui qui n’a jamais été en colère après un fournisseur quelconque en le menaçant de lui faire de la publicité partout et surtout sur le net, me jette la première pierre.

Oui, il faut bien se l’avouer, la démocratisation d’internet facilite largement se genre d’opération vengeresse.

Mais où va la liberté d’expression ?

Une société (personne morale !) a-t-elle le droit de ne pas respecter ses engagements alors qu’un particulier n’a pas le droit d’utiliser les moyens à sa disposition pour se battre ?

Alors oui, les moyens de communications sont désormais facilement accessibles à tous, et il faudra bien vivre avec mais surtout, il faudra bien vous rendre compte, Messieurs les Entrepreneurs de mauvais aloi de toutes sortes, que vous ne pouvez plus arnaquer les gens aussi facilement qu’auparavant.

Jamais vous ne pourrez empêcher les gens de parler, de SE parler !

A bon entendeur…

Source : 01Net

Posted by Zébulon

Geek je suis devenu, Geek je reste... Passionné de nouvelles technologies et plus particulièrement de l'informatique mobile. Les gadgets restent pour moi, une tentation constante... Mais je tiens bon....... Ou pas ! Zeb' pour les Z'intimes...

2 Comments

  1. Ah oui, quand même… Il va falloir faire attention à ce qu’on dit alors ! :mrgreen:

  2. Il n’y a pas que le boycott. La justice devient par son coût (en temps et argent) une machine à broyer la liberté d’expression. Je vous conseille l’article de Korben (http://www.korben.info/la-peur-des-francais-la-trouille-des-blogueurs.html) et de Reporters sans Frontières (http://www.rsf.org/IMG/pdf/blogueur_ok-4.pdf)

Comments are closed.