Pour rappel, Joel Tenenbaum, jeune étudiant, a été condamné en 2004 à verser la somme de 675000$ à l’industrie du disque par l’intermédiaire de la RIAA pour le piratage de 30 chanson sur Kazaa.

Si, si, vous avez bien lu, 675000$ pour 30 chansons !!!

Mais selon son avocat, Maître Charles Nesson, aussi professeur de droit à Harvard, ce qui n’est quand même pas rien, c’est beaucoup, beaucoup trop.

En effet, pour l’avocat, la perte réelle des ayant-droits ne serait que de 21$, prix de l’achat de ces 30 chansons sur le site de référence iTunes.

Mais selon les ayant-droits, l’étudiant a aussi incité d’autres pirates à récupérer les fichiers téléchargés, et c’est ce qui justifierait une telle somme.

Selon Charles Nesson :  “Les plaignants estiment qu’en incluant ces musiques dans son dossier partagé, Joel Tenenbaum les a distribué à des millions d’individus, entrainant des pertes “incalculables” aux majors. C’est une hyperbole complètement fausse. Pas une seule personne utilisant Kazaa et téléchargeant lesdits titres n’aurait été gênée si Joel Tenenbaum avait effectivement bloqué le partage de son dossier“.

Dès lors que les premières sources ont diffusé les musiques, le fait de rajouter un partage supplémentaire à un fichier accessible en illimité ne peut avoir de conséquence économique réelle. Les plaignants n’auraient pas réalisé une vente supplémentaire, même si Joel Tenenbaum avait bloqué son dossier“.

On voudrait donc créer un véritable climat de peur pour tous les adeptes du peer-to-peer.

Quand je vous dis qu’on marche sur la tête…

Source : Numérama

Posted by Zébulon

Geek je suis devenu, Geek je reste... Passionné de nouvelles technologies et plus particulièrement de l'informatique mobile. Les gadgets restent pour moi, une tentation constante... Mais je tiens bon....... Ou pas ! Zeb' pour les Z'intimes...