Avec le tout numérique, les fichiers se multiplient et il va de soit qu’il va être très difficile de renverser la vapeur.

Mais de là, à tout laisser faire, il y a un gouffre.

Il y a quelques temps je vous avais parlé du sinistre fichier Base Elèves, qui revient maintenant sur le devant de la scène car une directrice d’école ainsi qu’un père d’élèves avaient porté le dossier devant le Conseil d’Etat pour contester plusieurs choses comme l’apparition dans le fichier de données concernant la santé de l’élève ou encore la possibilité d’exporter des données nominatives, sans oublier les interconnexions possibles entre ce fichier et d’autres, plus pernicieux comme les systèmes d’informations des mairies ou la base nationale des identifiants élèves qui attribue une immatriculation unique pour chaque enfant.

Les différentes parties ont été entendues le lundi 12 octobre et étaient donc présents : les représentants du ministère de l’Education nationale, les deux demandeurs, soutenus par la Ligue des droits de l’Homme et les syndicats SNUipp-FSU et PAS-UDAS Isère, et la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil).

Bien sur, avec de telles attitudes, il me semble normal de craindre le pire comme un croisement entre ce fichier et ceux de la police nationale.

Le résultat de ces auditions est attendu pour la fin de l’année et il faut noter que le Conseil d’Etat à le pouvoir d’annuler le décret qui permit la création du fichier Base Elèves.

Source : 01Net

Posted by Zébulon

Geek je suis devenu, Geek je reste... Passionné de nouvelles technologies et plus particulièrement de l'informatique mobile. Les gadgets restent pour moi, une tentation constante... Mais je tiens bon....... Ou pas ! Zeb' pour les Z'intimes...