Pour une fois, je ne citerais pas l’iPhone dans un sujet qui traite d’un autre produit. En effet, il semble qu’un vent nouveau souffle tout contre le produit phare d’Apple.

Plusieurs éléments ont mis la puce (3G) à l’oreillette (bluetooth) de certains prenant très au sérieux l’histoire des iPhones explosifs (mobigeeks par exemple).
Si pendant près de 3 ans l’iPhone était quasi-intouchable, le doute s’installait avec cette affaire.

Autre élément intéressant : un bloggueur de TechCrunch switch de l’iPhone pour le Palm Pre ! L’influence de cet auteur est telle qu’il entraine quelques autres migrations, toujours dans le monde des bloggueurs influents.

Plus important, la découverte de la faille qui permet aux développeurs d’application iPhone de récupérer les coordonnées du propriétaire de la machine. On attend toujours la réaction d’Apple à ce sujet.

Jusqu’ici, il ne s’agit que de petits éléments, pas de nature à faire trembler la firme à la pomme croquée, mais qui restent des signes d’une perfection discutée.

Intervient alors Google. Jusqu’ici, les limitations du téléphone, comme des applications autorisées, ont plutôt eu un echo favorable à Apple : C’est pour le bien des utilisateurs. Point d’ergonomie discutable, point d’application redondante, point d’esthétisme douteux, et encore moins de moeurs déviants.

Sauf que là où les développeurs indépendants n’ont que leur iYeux pour pleurer un refus, Google a la e-Presse. Et quand Google -synonyme de Gratuité- sort une application, elle ne peut pas être mauvaise.

Alors si Apple bloque une application Google, il y a forcément une histoire de gros sous, en l’occurence ceux d’AT&T, toujours (à ma connaissance) seul opérateur américain à distribuer l’iPhone sur les terres Yankees.
Et après maintes concessions (mms, modem 3G, copier-coller, forfait hors de prix, etc.) il semblerait que Google Voice soit la Goutte d’eau faisant déborder le vase.

Et alors qu’Apple s’attend à faire face au mastodonde californien de l’Internet, Zebulon nous apprend qu’un nouvel acteur vient troubler la paisible carrière de l’iPhone : Bruxelles.

Face à la quasi surdité d’Apple (“pression extérieure” et pis c’est tout !) quant aux iPhones explosifs, la commission européenne réitère sa demande d’explication, faute de quoi elle envisagerait l’option suivante : Le retrait du marché.

Qu’elle que soit l’issue de ces sujets, il est entendu que l’iPhone bénéficiera encore un peu d’une visibilité médiatique importante, mais pour une publicité probablement moins flatteuse que par le passé.
 
Source : Bien trop

Posted by j0rdan

Hello, je suis j0rdan. Biographiquement parlant, je ne suis pas au top. Je peux juste dire que j'ai bossé dans le bas niveau de Windows CE, à l'époque même où j'ai eu mes premiers PDAs. Sous WinMo depuis maintenant 2003 (l'année, pas la version. Encore que si, l'année et la version), je me passionne pour tout ce qui est "connecté" et "mobile". Dont les smartphones et les netbooks !

One Comment

  1. la faille qui permet aux développeurs d’application iPhone de récupérer les coordonnées du propriétaire
    A mon avis c’est surtout l’utilisation des données qui est en cause, parce que lire les SMS,regarder les photos, il y a pas mal d’atteintes à la vie privée possibles.
    Ce qui manque, à mon avis, c’est l’obligation d’avertir l’utilisateur. Mais dans ce cas il faudrait un processus de certification par Apple, et vu l’opacité du passage dans l’Apple Store, j’ai des doutes. J’espère juste qu’Apple ne va pas supprimer toutes les API un peu sensibles et ne les donner qu’à quelques éditeurs privilégiés.

Comments are closed.