Ca y est, le push Gmail est officiellement disponible pour iPhone et Windows Phone.
C’est pas trop tôt !” diront certain, à raison.

Néanmoins, ce n’est pas encore le top. Les premiers testeurs remontent des lenteurs et des problèmes de synchronisation. Même Google, dans le mode d’emploi (très “djeunsse”, dans l’esprit de ce qui avait été fait pour Chrome) préconise une étape 1 : “Sauvegarde de tout ce qu’il vous serait vital de conserver, car notre synchro risque de tout péter.” (presque sic).

G le push !

G le push !

Dernière précision : Gsync demande un compte Activesync pour gérer le push mail. Vous l’utilisiez déjà pour votre mail professionnel ?

Oh c’est ballooOOOoot, mam’Chambier...” (sic Fabrice).

Source : business mobile

Posted by j0rdan

Hello, je suis j0rdan. Biographiquement parlant, je ne suis pas au top. Je peux juste dire que j’ai bossé dans le bas niveau de Windows CE, à l’époque même où j’ai eu mes premiers PDAs.
Sous WinMo depuis maintenant 2003 (l’année, pas la version. Encore que si, l’année et la version), je me passionne pour tout ce qui est “connecté” et “mobile”. Dont les smartphones et les netbooks !

3 Comments

  1. J’adore le titre de ta news… :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Je tiens à dire que ça fonctionne très bien, mais depuis que j’utilise cette méthode, ma machine se connecte toute seule et je ne sais pas du tout, d’où cela peut bien venir.

  2. Tu as remarqué une différence au niveau de l’autonomie ?

  3. Je crois que j’ai trouvé d’où ça provenait : j’avais Google Maps ou Opéra lancé pensant que je les avais fermé.
    En fait, j’avais oublié de coché la case “Utiliser X pour fermier les applications” dans la gestionnaire de tâche.

Comments are closed.