gmail_wtfGmail, le service courriel de Google, subissait mardi une panne qui touchait une majorité d’utilisateurs dans le monde, a annoncé le géant américain de l’internet.
“Nous sommes vraiment désolés de la gêne occasionnée et remettrons Gmail en route le plus vite possible”, a promis le directeur technique de Google, David Besbris, sur le site internet du groupe.

Ca sens un peu le foutage de gueule non ?

Le site de contrôle du fonctionnement des différents services de Google a indiqué que la panne touchait “une majorité d’utilisateurs”. “Les utilisateurs concernés ne peuvent pas accéder à Google Mail”, a indiqué le site App Status Dashboard. La dernière grosse panne de Google remontait au mois de mai, lorsque les différents services du moteur de recherche étaient restés inaccessibles pendant environ une heure. Gmail seul était déjà tombé en panne en février pendant plusieurs heures. Cette fois-ci c’était 100 minutes, depuis 22H.

Techniquement, les utilisateurs se posent des questions, et notamment Gmail est-il viable ou pas ? Vu les pannes à répétition du géant de l’Internet, on peut légitimement se poser la question car la bagarre dans ce domaine fait rage (live par exemple), et quiconque se permet de faillir à nombreuses reprises risque de voir ses utilisateurs migrer vers une solution plus sûre et plus stable. Pour l’instant, Gmail semble encore être le bon choix malgré tous ces “couacs”. Au niveau mondial, c’est plus difficile à dire, car il existe des gens qui ont autre chose à foutre dans leur vie que d’attendre plus d’une heure pour envoyer un e-mail important (contacter un viel ami perdu de vue depuis 20 ans), et personnellement j’en fait partie, et j’ai moi-même été victime de cette attente. Je ne vous cache pas que je suis à la recherche d’une autre solution plus fiable en ce moment même car il est quand même incroyable d’être mis à la porte de la sorte, sans aucune autre forme de procès, et surtout sans compensation. Vrai que le service est gratuit, mais quels sont ceux qui ne le sont pas aujourd’hui ?

Google démontre encore une fois ses faiblesses infra structurelles, et il est finalement temps de s’interroger sur la viabilité de cette marque. Le pire dans cette histoire, c’est que Google affirme ne pas avoir prévu le trafic lors du basculement sur un serveur de secours. Ça sent vraiment le FTG, moi je vous le dit. Ca sens mauvais tout ça…

Posted by michael