zdriveTiens, quand je disais mon manque d’enthousiasme à propos du SATA III juste avant que je me sois ravisé et corrigé mon article, v’la t’y pas qu’un nouveau genre de stockage voit le jour, et je crois beaucoup plus en celui-ci, qu’en ce SATA 3 limité théoriquement à 600Mo/s et que je vois difficilement atteindre 150 Mo/s en situation réelle.

Voilà un vrai stockage du futur, le “Z-Drive” d’OCZ. S’affranchissant intelligemment de la limitation de la bande passante habituelle, ce stockage PCI-Express s’exprime pleinement. Exit donc le SATA 3 qui me semble une technologie mort-née. Ici on joue dans la cour des grands car on parle quand même de taux de transfert de 800 Mo/s pour le premier prototype … et en situation réelle ! C’est à dire qu’on est déjà au dessus d’une technologie qui n’a pas encore vu le jour, d’au moins 500% (en situation d’exploitation : 600Mo/s en lecture et 500Mo/s en écriture). Techniquement, le Z-Drive est un ensemble de disques SSD montés en RAID avec un cache de 256Mo, d’où ces scores faramineux, soudés sur une carte PCI-Express. Vrai que la solution sera coûteuse, mais qui dit que dans l’avenir d’autre constructeurs trouveront cette idée géniale, et ne se mettront pas à produire ce type de stockage, abaissant de facto les coûts ? La voie est ouverte, ce type de stockage réunissant performances, sécurité des données, silence, faible encombrement, faible consommation etc … Je passe le reste. Personnellement je dirais que ce protoype (MLC) va définitivement enterrer tous les stockages à plateau, devenant de facto obsolètes (SCSI inclu). Les premières unités sortiront cette année, en petite quantité, nous dit OCZ. Commencez à mettre des sous de côté, ça vaut grâve le coup.

Posted by michael

6 Comments

  1. Bis repetita …

    Encore une fois il y a mélange entre technologie de stockage et technologie de transfert des données … Deux choses qui n’ont rien à voir …

    D’un coté on a les technos de stockage :
    – HDD classique
    + grosses capacités pour pas cher, très résistant au temps en terme de cycles lecture /écriture
    – pas ce qui se fait de plus rapide
    – SSD
    + très performant en terme de taux de transfert (particulièrement MLC)
    – plus cher
    – se dégrade très vite : nombre de cycles max en écriture 10.000 pour de la MLC de très bonne qualité, 100.000 pour de la SLC (malheureusement beaucoup plus chère que la MLC), bien supérieure au million pour des disques classiques …

    De l’autre on a les technos de transert :
    – SATA (1, 2, 3, 4 … on s’en fout …)
    bus dédié à cette activité, construit pour … et surtout dédié
    – PCI-Express
    bus interne d’extension des PC actuels … très performant, mais pas fait pour les HD … et surtout, pour les joueurs … c’est le bus de la carte 3D …
    – Et il y en a d’autres … USB, SCSI … en fonction des besoins de l’utilisateur en fait …

    Après on peut mélanger les technos de stockage et de transfert comme on veut, chacune a ses avantages et ses inconvénients …

    SSD : super quand on veut accéder en lecture à des fichiers avec des gros taux de transfert. Si on veut faire beaucoup de cycles d’écriture sur un SSD, il faut accepter l’idée qu’il se dégradera et qu’il faudra le changer relativement vite (en MLC). Après c’est le choix de chacun
    HD classique : pour tous les usages du quotidien

    Perso (et ce n’est que mon avis perso, rien de plus), je ne mettrais pas un disque sur le PCI-Express (en particulier s’il est très performant). Je suis joueur et je ne tiens pas à ce que ma carte 3D partage sa bande passante avec un disque … les perfs des 2 risquent fort d’en souffrir … Par contre pour ceux qui ne font pas un gros usage de leur PCI-Express et qui ont besoin d’un disque très rapide ça peut être un super plan.

    Le disque d’OCZ est un truc destiné à du haut de gamme … certainement ce qui se fait de mieux en terme de perfs, mais ça va être super cher … 1TB de MLC ça coute une petite fortune …
    Je suis vraiment curieux de voir ce disque sortir et de voir les premiers tests et les prix. C’est une alternative intéressante en tout cas !

    Fabien.

    PS : pourquoi la flash MLC est-elle si chère actuellement ? (et donc les SSD) Ca n’est pas parce qu’il n’y a pas de demande, mais parce qu’il y en a trop. Les quelques fabricants des composants flash dans le monde (on peut les compter sur les doigts d’une main) n’arrivent pas à fournir tellement il y a de demande. Et construire de nouvelle usines prend beaucoup de temps et demande beaucoup d’investissement. Ca viendra, mais il faudra un peu de temps.
    A titre d’idée, il y a 2 ans, Apple achetait à lui tout seul plus de la moitié de la production MLC de Samsung juste pour ses iPods … Je travaillais à l’époque pour une société qui fabriquait des produits contenant de la MLC et c’était la galère pour en trouver …

    PPS : Ca fait bien 20 ans qu’on annonce la mort de la techno à plateaux … Ca finira bien par arriver un jour … Est-ce pour cette fois ? Mystère … 😉

  2. Toujours plus vite …

    Je viens de tomber sur un intéressant article

    Ils auraient réussi à monter à des taux de transfert de l’ordre de 2 Go/s avec 24 SSD en RAID 0 … C’est apparament juste pour l’exploit, mais chapeau …

    Fabien.

  3. On voit clairement ici le schisme entre la technologie de stockage et la technologie de transfert des données. Il n’y a pas de mélange Fabien, le commun des mortels s’intéresse aux performances, et non au stockage, lequel est décliné sous de multiples formes. Le stockage Internet est l’une d’elle. Les dernières prouesses d’Albert Fert permettant à des disques durs de 2To de voir le jour.

    Je pense que l’avenir n’est pas dans le stockage, mais bien dans la technologie du transfert. L’engouement est tel que le SSD récolte des suffrages de plus en plus nombreux, contre la technologie du stockage, à l’image des majors, obsolète.

    Le SATA 3 n’est qu’une évolution mineure, et je persiste dans ma fois à penser que la technologie de stockage part à la dérive. C’est que mon opinion hein, pas tapper.

  4. Loin de moi l’idée de taper, je te rassure, c’est pas mon genre 🙂

    Et je suis d’accord avec toi, ce qui intéresse d’abord l’utilisateur c’est d’avoir un stockage fiable, pratique, performant et surtout pas cher. Bref un stockage qui correspond à ses besoins.

    Après, comment c’est mis en pratique, ça l’intéresse beaucoup moins. Les technos qui auront du succès seront celles qui répondront le mieux aux besoins des utilisateurs, et c’est mieux comme ça 😉

    Fabien.

  5. Hoooo .. pas taper … moi qui espérais un peu d’action … 😉 😆

  6. Heu … je veux pas rajouter une couche, mais un SSD est un support de stockage, comme peut l’être un disque à plateaux.
    Après, quel que soit la techno de transfert utilisée (S-ATA 1,2 ou 3, eSata, SCSI, eSCSI, connexion internet, etc …), il y aura toujours au bout de la chaine un support de stockage physique (Disque à plateaux magnétiques ou optique, support holographique, RAM, Flash, etc …).
    Le SATA 3 est certes une évolution mineure qui ne multiplie que par 2 le débit théorique, mais tous ces beaux nouveaux disques hypers rapides à 2Go/s ne sont pas prêt d’atterrir dans nos ordinateurs avant un bon moment (enfin, pour l’ordinateur de “Mr tout le monde”), et de toute façon quel serait leur intérêt pour une utilisation courante ? Lancer Windows ou Word en instantané au lieu de devoir attendre 5s (pour Word , pas pour Windows hein !!!! 😆 ) ? Mais est-ce vraiment la seule limitation … rien n’est moins sûr.
    De par leur excellent rapport capacité/prix, et de leur performances encore bien suffisantes, les disques classiques ont encore de beaux jours devant eux … même s’ils ont laissé la place aux SDD et assimilés pour des besoins de faibles capacités / encombrement / consommation / poids.

    Tof

Comments are closed.