sms_driving1C’est ainsi que j’écrirais cette brève. Comment peut-on raisonnablement conduire, et écrire un texto en même temps ? C’est juste inconcevable. Le pouvoir est une chose et ça c’est facile, le faire est un facteur de risque pour les autres 6 fois supérieur. Ainsi, en rédigeant votre texte à 2 balles, vous allez risquer la mort d’autrui.
Le lieutenant Daniel Guérin, porte-parole du Service de police de Laval, en a assez de voir des jeunes et des accros du Blackberry manier leur téléphone en voiture. Car en dépit de la nouvelle loi qui interdit de tenir un cellulaire alors qu’on est au volant, l’habitude est répandue, selon lui. Aux États-Unis, 77% des propriétaires de cellulaire admettent avoir déjà envoyé un texto ou un courriel en conduisant, selon un sondage de la firme Osterman Research publié en octobre, ça fait froid dans le dos …
La police de Laval se réunira cette semaine pour mettre sur pied sa campagne Zéro texto, qui doit avoir lieu ce printemps. Elle consistera à distribuer des dépliants inspirés de l’écriture abrégée typique des messages textes (beurk). Même si c’est considéré comme un délit, et même si vous vous fichez de vous faire prendre, respectez la vie des autres, préférez la technologie logicielle comme “speech to text” qui se chargera de la tâche pour vous. Vous aurez au moins le mérite du respect. Vu sur technaute. Si jamais j’en croise un, je m’arrête et je lui mets la tête en chou fleur (promis juré).

Posted by michael