La techonologie mobile ne cesse d’évoluer ces derniers temps, et les désirs des consommateurs toujours plus important. Parmi eux, l’idée de pouvoir surfer facilement sur internet, bloguer ou chatter tout en étant mobile. Les fabriquants, alors à l’écoute du consommateur avaient ainsi créer les ordinateurs portables. Pour les taches communautaires, il fallait trouver un hot spot wifi et s’y connecter pour ensuite pouvoir envoyer ses mails ou bien visiter son site favori.

D’un autre côté, les fabricants de téléphones mobiles et les opérateurs ont mis en place un réseau solide pour téléphoner, mais aussi maintenant surfer avec l’edge et la 3g sur son mobile. Bien que la possibilité soit ingénieuse, elle n’en est pas moins peu pratique pour le chat ou mettre à disposition des nouvelles photos sur son blog.

C’est ainsi que sont nés les netbooks, de petits ordinateurs portables légers avec un écran suffisamment imposant (une diagonale d’environ 10 pouces à présent) pour effectuer toutes les taches souhaitées sur le web sans pour autant encombrer de manière trop importante son sac à dos. Le seul soucis était que pour se connecter aux réseaux 3g, il fallait une clé 3g pour accèder au reseau des opérateurs, celle-ci était souvent génante et connectée sur le côté de l’appareil.

Pour éviter ce petit désagrément, MSI a laissé entendre ce que pourrait devenir les futurs netbooks de la firme, c’est à dire d’y intégrer une puce 3g compatible avec le très haut débit mobile, c’est à dire le HSDPA. Une bonne nouvelle donc si elle se confirme par la suite pour notre mobilité.

Source : watch.impress.co.jp (interview)

Posted by Etienne