oct 042010
 

Si, si, vous avez bien lu : Orange a mis en place un système de GPS intérieur permettant de se situer et surtout de se déplacer dans les très nombreuses allées du Mondial de l’Auto 2010.

Et pour une fois, ce ne seront pas les utilisateurs d’iPhone qui seront servis en premier car cette application appelée “Mondial de l’auto by Orange” est réservée au utilisateurs de smartphones fonctionnant sous Android et Windows Mobile.

Je trouve que c’est une très bonne idée…

Source : 01Net

juil 092010
 

GetJar a annoncé les 21 finalistes pour son prix Gettie Awards, qui aura lieu la semaine prochaine.

Les prix couvrent les nombreuses catégories de smartphone  ainsi que Java, et a attiré plus de 7.000 participants selon la compagnie.

Les finalistes dans les catégories principales sont les suivantes:

  • Meilleure application Android : DriveSafe.ly, Lookout, Trip Journal
  • Meilleure application Blackberry : Kayak Flight/Hotel Search, Waze, Cnectd
  • Meilleure application iPhone : Tap Tap Revenge 3, Mint.com Personal Finance, Finger Physics
  • Meilleure application Java : Snaptu, WaveSecure Backup, Trippo Voice Translator
  • Meilleure application Symbian : NetQin Mobile Anti-virus, Nimbuzz, Point & Find
  • Meilleure application Windows Mobile : Opera Mini, SportyPal, Glympse

Et il y a aussi un prix du meilleur “Overall App” qui ira soit à  Shazam sur Android, Layar ou eBuddy (qui prêtent à confusion, ne sont pas en nomination pour l’une des autres catégories).

«2010 est vraiment l’année de son développeur mobile et l’industrie doit beaucoup aux hommes et aux femmes qui créent le contenu en circulation qui aide le moteur de notre industrie», affirme Patrick GetJar Mork.

«La diversité, la créativité, l’innovation et le développement sur l’ensemble des plates-formes  majeur a vraiment fait qu’il est difficile pour nous de sélectionner ces 21 finalistes parmi les milliers de candidatures que nous avons reçus.”

Vous pouvez voter ici

Source : GetJar

juil 012010
 

S’il est une application indispensable pour tous les utilisateurs de Thunderbird (client mail open source de la Mozilla Foundation) et de Lightning (module agenda intégré) qui souhaitent synchroniser simplement contacts, calendrier, tâches et emails sur leur Smartphone ou PocketPC sous Windows Mobile, c’est bien BirdieSync.

Un petit rappel tout d’abord : BirdieSync est une application pour Windows XP, Windows Vista et Windows 7 (32 et 64 bits), Pocket PC et Smartphone 2003, 5.0, 6.0 – 6.5. Son efficacité n’est plus à démontrer, bien qu’on puisse regretter un prix de licence à 19,95€ (après une période d’essai de 21 jours)… pour un “addon” dont le but est d’assurer la synchro entre un logiciel gratuit (Thunderbird) et un téléphone portable, ça peut surprendre. Je me suis d’abord offensé de cette licence dans le monde de l’open source et de la gratuité, mais au final, la qualité du produit et l’efficacité du “SAV” de BirdieSync (via son forum ou par mail direct au développeur) minimisent ce désagrément.

Parmi les gros plus de cette nouvelle version de BirdieSync 2.0.2.0, la compatibilité avec les dernières versions de la fondation Mozilla : Thunderbird 3.1, Lightning 1.0b2, Sunbird 1.0b1. Pour les autres nouveautés, citons les auteurs :

BirdieSync 2.0 a maintenant son propre moteur de synchronisation et ne repose plus sur ActiveSync pour la synchronisation pour plus d’efficacité, de flexibilité et de facilité d’utilisation.
Historique de synchronisation : il permet de vérifier quel item est synchronisé sur le mobile et le PC et pour quelle raison.
Gestion des éléments non résolus : il est maintenant possible d’identifier facilement les items qui n’ont pu être synchronisés, soit parce qu’ils ont été modifiés simultanément des deux côtés ou bien parce qu’ils présentent des incompatibilités.
Synchronisation avec plusieurs ordinateurs : le même mobile peut être synchronisé avec un ordinateur personnel, de bureau ou portable.
Simplicité : grâce à son nouveau moteur de synchronisation, il n’a jamais été aussi simple d’installer, configurer et synchroniser les données entre Thunderbird/Sunbird et le mobile.
Sécurité : pour une sécurité accrue, un message de confirmation peut être affiché quand des items sont susceptibles d’être détruits lors de la synchronisation.
Et plus…
Si vous voulez en apprendre plus sur les nouvelles fonctionnalités de BirdieSync, vous pouvez vous rendre sur le site de BirdieSync :
http://www.birdiesync.com/new-features-birdiesync-20

Vous êtes en droit de juger cet article “promotionnel”… et je ne m’en défends pas : BirdieSync est indispensable, efficace, fiable, que demander d’autre à un logiciel (payant) ? J’utilise largement ce produit depuis près de 3 ans sans aucune déception ni contrainte majeure. Seule ombre au tableau : une compatibilité avec certaines versions de Windows Mobile 6.5.3 et 6.5.5 douteuse, voire pas du tout au point (échecs de synchronisations réguliers, synchronisation sans fin, doublons non détectés). Mais ne doutons pas que Birdy (le développeur) y remédiera prochainement.

Parmi les fonctionnalités extrêmement pertinentes, notons que la combinaison de Thunderbird + Lightning + Google Calendar est tout simplement géniale et sans aucune équivalence car BirdieSync à une option épatante de reconnaissance des agendas multiples par “catégories”. En somme, si vous utilisez plusieurs agendas Google différents, BirdieSync ne s’emmêlera jamais les pinceaux et assurera parfaitement sa tâche de synchronisation dans les 2 sens (ce que ne permet pas la syncronisation OTA* via ActiveSync / PushMail : plusieurs agendas Google seront synchronisés dans un unique calendrier “par défaut” et provoquera donc quelques désagréments si, comme moi, vous avez un agenda perso et plusieurs agendas pro – problème réglé avec BirdieSync, mais il vous faudra cependant toujours un câble USB ou du Bluetooth pour cette fonction). Beaucoup d’autres fonctions pertinentes et confortables sont bien sûr disponibles et très intuitives.

A noter également que Thunderbird permet une véritable synchronisation des Contacts Google via son petit module “Zindus” qui est le seul (parmi de nombreux autres modules testés) à effectuer une synchronisation bidirectionnelle sans défaillance (seules les dates d’anniversaires de vos contacts ne sont pas encore synchronisés, mais la prochaine version le permettra).

Bref, ce sont ces “petites” applications qui nous rendent la vie meilleure sur WindowsMobile… mais quel dommage qu’elles soient payantes ou non intégrées nativement. Android à de quoi détrôner WindowsPhone assez rapidement si ce dernier n’accentue pas les capacités d’interactions avec les autres plateformes. En attendant, BirdieSync à la part belle et ne cesse d’améliorer les fonctionnalités de son petit moteur !

(*) OTA = over the air (connexion sans câble, via wifi ou data)

mar 172010
 

Allant de bonne nouvelle en bonne nouvelle (interface du Zune HD / développement -SDK+émulateur- gratuit pour WP7S / autorisation des applications concurrentes aux standards de l’OS -navigateur, etc.- / XBox Games), l’excellent cru 7 commencé pour PC semblait se continuer pour la version embarquée.

Et puis MS a décidé de faire du MS… A l’instar des choix stratégiques comiques de ces dernières années (Market Place cloisonné par pays jusqu’à il y peu, l’excellent Zune HD disponible uniquement aux US,etc.) Ms a décidé de se tirer une douille de fusil à pompe dans le pied et de balancer du phosphore sur les plaies.

Pour être sûr d’être toujours le premier sur la loose, Microsoft a lâché quelques bombes concernant l’OS du futur :

- Pas de multitâche. Evidemment, puisque Apple et Google travaillent à l’intégration du multitâche pour les applications tierces, MS se démarque en abandonnant une caractéristique du WinMo actuel.
- Pas de support des cartes amovibles. Là encore, on laisse tomber les données facilement récupérables via la SDCard, que l’on peut ranger dans un endroit particulièrement sombre (comme un tiroir). Ca fera plaisir à HTC dont la mesquinerie commençait à se faire sentir (SDCard de 2Go fournie avec le HD2…)
- Pas de filesystem. En gros, les fichiers ne sont visibles que par les applications. Comme pour l’iTruc… Donc à priori, pas de mode UMS (clé USB) pour les WP7S. Impossible donc de s’échanger des données sans PC possédant le logiciel Zune.
- Les specs minimales commencent à 256Mo de RAM… Bon, 1GB, c’était trop, on est d’accord. Mais 512MB, ça faisait un bon compromis, non ? Ca permet de faire tourner dignement les applications, et même d’en faire tourner plusieurs en même temps… A bah non (CF premier point). Donc on continuera à voir une tripoté d’utilisateur de la concurrence juger un HTC HD(1,2,3…) en se basant sur l’utilisation d’un Windows Phone d’entrée de gamme qui crache ses poumons au premier mail envoyé…
- Impossibilité d’installer des logiciels hors de l’utilisation du marketplace. Ben voyons, pourquoi s’arrêter en si bon chemin.
- Pas de copier-coller.

Oui, oui… Pour l’instant, pas de copier-coller. C’est une idée. L’iPhone avait fait un méga-buzz concernant les pro et anti copier-coller, jusqu’à ce que ces derniers admettent que c’est pratique, après que cette fonctionnalité ait été portée sur l’iPhone. Comme ça, on aura une pub pour WP8S qui montrera le copier-coller…

Donc voilà. Le HD3, excellent matos en prévision, aura donc 1GB de RAM et 1.5GHz de processeur pour faire tourner une application, tout au plus.

Microsoft affirme qu’il se penche plus sur l’expérience utilisateur -comprendre reconquérir les iPhoneux qui n’utilisent pas leur terminal au max de ses capacités- et abandonne clairement la liberté d’utilisation (multi-application, installation via .cab, SD Card interchangeable, mode clé usb…) qui séduisaient tant de personne. Je comprend mieux pourquoi conserver Windows Phone Classic

Si ces choix venaient à se confirmer, nul doute qu’une grande partie des powerusers de WinMo viendraient à se tourner vers d’autres libres cieux, WPClassic pour les puristes, Android pour les autres…

Merci MS, et à la prochaine blague… (comic sans MS comme police unique de Courier ?)

mar 022010
 

On entend vraiment tout et n’importe quoi concernant d’éventuelles upgrades vers WP7S pour nos jouets.

Alors que Microsoft signale vouloir repartir de zéro (ou presque), comme nous l’annonce Jordan, un site hollandais est parvenu à capturer Microsoft Windows 7 séries fonctionnant sur un  HTC HD2. Le HD2 semble être entièrement capable de tourner sous WP7S, à l’aide de son processeur Qualcomm 1GHz Snapdragon, et de son écran tactile WVGA de 4,3 pouces.

HD2 sous WM7

A suivre donc…

Source : HTCPedia

mar 022010
 

Et oui, les specs matérielles pour les futur Windows Phones 7 Series sont connues, et Microsoft affirme qu’aucun modèle existant ne pourra être mis à jour (NDLR : Officiellement).

Pas même le modèle phare des WinPhos du moment : Le HTC HD2. Pourtant celui-ci semblait assez musclé pour accueillir le prochain OS de Redmond, mais il semblerait qu’il ne disposerait pas des “trois boutons”.

Donc voilà, on sait néanmoins qu’il y aura trois chassis qui pourront faire tourner WP7S : Un tout-tactile, un avec clavier coulissant, et un dernier, non connu actuellement mais qui devrait certainement être un chassis type BlackBerry.

De la même manière, toutes les applications existantes seront bonne pour rester sous WinMo. Elles devront être recodées avec le SDK spécifique (probablement disponible après le MIX’10). Microsoft repars donc de zero (ou presque, car le Zune HD possède quelques applications qui devraient être compatibles).

Et pendant ce temps là, WinMo continuera sa carrière, sous le nom de Windows Phone Classic ou Windows Phone Starter Edition (ce n’est pas très clair). Cette version sera destiné aux Pro (WP Classic) ou au modèle d’entrée de gamme (WP Starter).

Gageons qu’on trouve cependant sur certains forum des ROMs WP7S, au moins pour le HD2…

Source :  APCmag