déc 012011
 

Même dans le secteur des jeux vidéo, il semble que les abus soient monnaie courante.

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir dénonce “les pratiques commerciales “inadmissibles” de certains acteurs et la détérioration de la qualité des jeux“.

Dans la ligne de mire de l’association, on trouve 4 éditeurs mondialement connus Codemasters, Warner Interactive, THQ et Bethesda Software et 3 distributeurs Micromania, Fnac Direct et Game France.

Trop de bugs, notamment dans les systèmes de sauvegarde qui obligeraient certains utilisateurs à recommencer leurs parties depuis le début, obligation de  se connecter à internet MEME pour le jeu hors ligne et l’utilisation d’une clé d’activation unique empêchant d’installer un jeu sur plusieurs machines, voila les principaux griefs de l’UFC-Que Choisir.

Bref, tout va pour le mieux, même dans le domaine des jeux vidéo.

Source : Capital.fr