Oct 292015
 

Suite à un ras le bol de Darty, voici une lettre ouverte que je viens de leur envoyer…

Je vous laisse la lire et je vous retrouve après…


 

Bonjour Mr. ou Mme Darty,

le mercredi 21, nous avons commandé un « gros » four multi-fonction en décidant de se faire livrer, ceci afin que le transporteur puisse reprendre le vieux four HS, mais ce n’est qu’après validation de la commande que nous avons compris que ce ne serait pas le cas, puisque cela ne concerne que le gros électro-ménager.

Ca commençait bien !

Votre définition du « gros » n’est pas la même pour tout le monde. Dont acte !

C’est donc (peut-être) très mal indiqué mais je soupçonne que ce soit fait totalement exprès.

Bref, passons, après tout, ce n’est pas très grave, ce n’est qu’une goutte d’eau supplémentaire dans le vase contenant votre incurie.

Lorsque nous avons validé la commande, la livraison était prévue pour le vendredi 23, jusqu’à 17h, j’ai donc été obligé de prendre une journée et d’arranger mon emploi du temps en fonction de votre livraison.

Darty n’est même pas capable de prévoir une demi-journée de livraison ? Cela semble trop compliqué pour vos petits neurones ?

Passons encore, je ne suis pas un ministre, j’adapterai donc mon emploi du temps.

A 19h, le vendredi 23, nous nous inquiétons de ne toujours pas voir l’ombre d’un four et encore moins celle d’un transporteur et bien sûr pas de mail ou de SMS ou de petits mots d’amour, expliquant le pourquoi de ce retard, ce serait trop beau !

Pour une livraison prévue au plus tard à 17h, ça le fait, non ?

Mais là encore, cela doit surement dépasser vos compétences.

Nous appelons le numéro payant adéquat et là, commence un rêve éveillé : sans une excuse, on nous explique que Darty n’y est pour rien, ne peut rien faire, que c’est dans les mains du transporteur et qu’il faut un n° de colis pour suivre le colis, numéros que nous n’avons évidemment pas !!!

Comment je fais alors ? Darty ne sait pas ! Ce n’est plus de leur ressort, c’est le transporteur ! En fait, Darty ne sait pas grand-chose… une fois la vente effectuée !

On nous donne alors un numéro PAYANT pour appeler UPS mais comme nous n’avons pas de n° de colis, impossible de suivre son cheminement.

Intéressant comme situation, non ?

Comme par hasard (si l’on peut dire), peu de temps après avoir raccroché, nous recevons ce fameux numéro de colis par SMS, et qu’elle n’a pas été notre surprise de voir, alors, sur le site d’UPS, que la livraison était prévue non pas pour le vendredi 23, mais pour le mardi 27 ! Et encore une fois, TOUTE LA JOURNEE !

C’est donc à moi, de nouveau, de me débrouiller pour être à VOTRE disposition, enfin, à la disposition d’UPS, puisque vous rejetez la faute sur le transporteur.

Chapeau !

Et ça continue…

Nous rappelons Darty le samedi matin pour obtenir  plus d’information à cette situation ubuesque, et là, on nous explique, une nouvelle fois, que ce n’est pas de la faute de Darty mais du transporteur (il est vraiment pas gentil, ce transporteur !) et que Darty (pauvre petit chou) n’y est pour rien, ne peut strictement rien faire ! (J’espère qu’il a le dos large, le transporteur !)

En fait la vente est faite et maintenant, c’est le problème de l’acheteur !

MAIS VOUS ETES RESPONSABLE, Mr. Darty, ENTIEREMENT RESPONSABLE, PLEINEMENT RESPONSABLE : lorsque je passe commande chez vous, je passe un contrat avec VOUS, pas avec votre transporteur ; vous êtes totalement responsable de l’incurie de vos prestataires, sinon de la vôtre, et je suis en droit de m’interroger sur vos méthodes de travail, d’ailleurs, je crois que l’actualité parle pour moi ! Pour nous, les acheteurs !

Car ce n’est pas la première fois que je suis confronté à vos « erreurs » et « errements » tant de livraison que du SAV à proprement parler : des rdv annulés au dernier moment (vous aviez pris votre journée ? Ho c’est balot !), des soi-disant réparateurs qui ne viennent pas avec la bonne pièce mais qui essayent quand même de passer du temps qui sera facturé (du vécu), des soi-disant réparateurs qui cassent une pièce en remontant l’appareil et qui essaient de la cacher (du vécu) et j’en passe, et des plus croustillants ; le net regorge d’anecdotes de ce type qui ne font rire que vous, Mr. Darty !

Tout ce laïus, toute cette lettre ouverte, parce que j’en ai marre – nous en avons marre – d’être pris pour des billes !

A l’heure où vous êtes en passe d’être racheté par la FNAC, je ne crois pas que vous pouvez vous permettre ce genre de comportement.

Je ne crois pas que vous pouvez – encore – vous permettre de perdre – encore – des clients, et c’est pourtant ce que vous faites et que vous continuez de faire, Mr. Darty.

Quoiqu’il en soit, si vous ne l’aviez pas compris, je puis vous assurer que vous venez donc de perdre un autre client au profit d’autres marchands dont les noms pullulent à foison sur le net.

Je suis certain que vous connaissez très bien vos concurrents, mais vous êtes loin d’en être à la hauteur.

Je vous laisse donc à votre incurie.

Darty ne mérite plus du tout notre confiance.


 

Certes, je reconnais que cette lettre (que j’ai quelque peu remanier pour les besoin de l’article) a été écrite sous le coup de la colère, mais il n’en reste pas moins que le comportement de ce genre d’enseigne doit cesser ; ils n’assument pas leurs erreurs, c’est tellement plus simple de rejeter la faute sur les autres.

En tout cas, si vous aussi, vous avez vécu de telles mésaventure dues essentiellement aux “dysfonctionnements” (j’insiste sur les guillemets, comprenne qui voudra ou qui pourra) de Darty, n’hésitez pas à nous en faire part et s’il y a demande, je n’hésiterai pas, de mon côté à les publier en article afin que ce soit lu par le plus grand nombre.

C’est en partageant que nous ferons (peut-être) avancer les choses.

 

Sep 102015
 

Depuis que mes enfants sont étudiants, ils doivent se nourrir sur les campus (J’ai essayé d’y couper, mais on m’a dit que ce n’était pas bien de les affamer, ils seraient moins productifs…).

Donc pour nourrir ces 2 bouches béantes et affamées, avant, il fallait utiliser un outil qui avait largement fait ses preuves : MONEO.

Monéo : système simple qui permettait de recharger une carte de paiement sur le campus simplement à l’aide d’un code acheté, sur un site sécurisé ou d’une carte de crédit à partir d’une borne de rechargement prévue à cet effet.

Mais voila, ça c’était AVANT ! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué.

Avec l’administration française, on devrait y être habitué, maintenant ?
Et bien NON !

Pour je ne sais quelle raison plus ou moins obscure, les universités utilisent maintenant un système appelé du doux nom de IZLY.

C’est un nouveau système qui permet donc non seulement d’acheter de la nourriture (vous savez, pour nourrir les bouches affamées dont je parlais plus haut) mais aussi d’échanger de l’argent entre étudiant. (Heu, c’est quoi le but ? Serait-ce les prémices de la création d’une économie parallèle cautionnée par l’état ?).

Mais bon, jusque là, pas de quoi fouetter un chat, l’idée (sur le papier) semble bonne ; mais vous connaissez la fable : si votre ramage ressemble à votre plumage, etc, etc, etc…

Donc, revenons à nos moutons.

La rentrée estudiantine arrive à grands pas (c’est quand même après-demain ! Oui, bon c’est vrai, j’ai écrit ce billet il y a quelques jours, vous ne m’en voulez pas trop ?) donc je m’occupe de mettre de l’argent sur les comptes de mes 2 bouches à nourrir (si, si, je vous assure, quand vous avez des enfants, c’est une obligation) et là : patatra ! Je plonge dans les 77ème dimension !

Je me connecte sur le site d’IZLY, il faut créer son compte, logique, mais vous devez utiliser soit un pseudo, soit un numéro de téléphone ! Pas très sérieux tout ça !

Mais là où c’est encore plus “marrant” (vous avez noté les guillemets, hein ?) c’est que vous DEVEZ enregistrer soit votre CB, avec tous ses jolis chiffres, soit votre compte en banque !!!

Pas d’autres choix.

On marche sur la tête !

Donc soit vous acceptez de divulguer des informations, sommes toutes confidentielles, à des personnes qui ne sont pas censées les avoir, soit vous ne pouvez pas nourrir les 2 même bouches dont je parle depuis le début.

Cruel dilemme.

Vraiment cruel dilemme.

(Si, si, je me suis posé la question…)

Vous auriez choisi quoi, vous ? Honnêtement ?

Comme moi : ils mangeront mieux le soir, non ?

Mais comme j’ai peur d’avoir des remords (et de la maréchaussée, j’ai une copine qui y “travaille” et elle m’aurait dit que ce n’était pas bien), je leur ai donc quand même donné un peu d’espèces.

Mais uniquement pour me donner bonne conscience…

Toujours ce problème de bouches à nourrir, les 2 même depuis le début de ce billet.

Je ne sais pas qui a décidé de choisir IZLY (vous aurez compris de l’imposer, bien sur, n’est-ce pas ?) et encore moins quelle est la personne dont l’incompétence n’a d’égale que son immense incurie, sans parler de son impéritie (alors là, je suis content de l’avoir placé, celui-là, je vous laisse en chercher la définition), mais il est absolument hors de question que je donne toutes mes coordonnées bancaires ou mes coordonnées de CB sur un site dont on ne connait pratiquement rien, mais surtout qui n’a pas vraiment de raison d’être.

Avec tout ce qui se passe sur le net, ce serait quand même de la folie, un sacré risque que je ne suis pas prêt à prendre, même si je dois assumer les 2 bouches à nourrir qui sont en fait la véritable cause de ce billet.

Quoiqu’il en soit, les universités (l’état, puis que IZLY appartient au CROUS ?) se substituent donc aux banques pour utiliser de l’argent qui ne leur appartient pas.

Vous mettez de l’argent sur ce compte pour payer quelque chose sur le campus ou pour échanger de l’argent entre étudiants, donc l’argent ne sort jamais réellement de cette pseudo-banque, si ça ce n’est pas créer une pseudo-économie parallèle ???

Bref, vive les espèce !

Je vais donc me calmer, retourner nourrir les bouches béantes qui me servent d’enfants et vous laisse en lire un peu plus en découvrant ce blog – qui mérite d’être lu – que j’ai trouvé en cherchant des avis sur cette aberration qu’est IZLY : http://blog.cleyfaye.net/post/117625143514/le-crous-et-izly-cest-bien-mal-parti

A bientôt…

Avr 202015
 

Nous avons tous, un jour ou l’autre, et surtout beaucoup, beaucoup, beaucoup trop souvent été dérangé pendant le dîner, pendant un film, voire pire 😉 😉 ;)… bref, dérangé tout court par ces robots et autres téléconseillers plus ou moins compréhensibles qui nous appellent pour nous vendre ce dont nous n’avons absolument pas besoin.

Ces “entreprises” pratiquement sans foi ni loi, qui usent et abusent de leurs salariés pour qu’ils nous vendent des placards, des panneaux solaires, des assurances et que sais-je d’autre encore.

Alors, nous avons tous essayé différents trucs pour s’en prévenir :

La liste orange qui normalement aurait du nous prévenir de ce genre de désagrément, mais qui en définitive, ne sert pas à grand chose.

La liste rouge qui n’a de rouge que le nom, mais surtout qui ne sert plus çà grand chose, elle non plus, puisque pour passer certaines commandes sur le net, on vous demande un numéro de téléphone que les entreprises s’empressent d’agréger dans leurs fichiers qu’ils revendent ensuite à prix d’or.

PACITEL, mis en place part l’état, qui fonctionne de la même manière que l’état. Sans commentaire.

Le “Stop Secret” (chez Orange exclusivement, à ma connaissance). Ce système – payant évidemment – filtre les appels masqués en obligeant le “dérangeur” à laisser son nom avant que le téléphone ne sonne chez soi.

Mais comme la plupart de ces sociétés utilisent maintenant de redirecteur permettant d’afficher un numéro de téléphone, ça ne sert plus à grand chose !

Donc, pas mal de systèmes existant mais qui sont loin de montrer leur réussite.

Depuis quelques temps, il traine, sur le net, quelques nouvelles astuces citées comme étant – peut-être – la panacée contre ce fléau :

1°) Un appel de TÉLÉMARKETING pour des mutuelles, de l’isolation, des placements, etc…? : Répondez simplement « un moment SVP », posez le combiné et vaquez à vos occupations (au lieu de raccrocher immédiatement).

Ceci rend les appels de télémarketing longs et coûteux et ralentit les appels !

Par la suite vous entendrez le « beep-beep-beep» et vous saurez qu’il est temps de revenir au combiné et de raccrocher.

2°) Recevez-vous ces coups de téléphone frustrants où personne n’est à l’autre bout ? : Ceci est une technique de télémarketing où une machine compose l’appel et enregistre le moment de la journée où vous répondez au téléphone.

Cette technique est utilisée pour déterminer le meilleur moment de la journée pour vous appeler afin d’avoir quelqu’un au bout du fil.

Après avoir répondu, voici ce que vous pouvez faire si vous notez qu’il n’y a personne au bout : pilonnez le plus rapidement possible le bouton  « # » pendant 6 ou 7 fois.

Ceci confond la machine qui compose l’appel et élimine votre numéro du système.

3°) Aide pour les courriers indésirables : Lorsque vous recevez des prospectus, réclames et annonces diverses, avec votre facture de téléphone ou gaz, ou autre, retournez-les avec votre paiement. Laissez ces entreprises jeter leurs propres annonces (junk mail).

Lorsque vous recevez des lettres (T) à retourner avec une approbation préalable pour les cartes de crédit, des catalogues de bijoux ou autres, ne jetez-pas l’enveloppe de retour.

La plupart de ces enveloppes sont affranchies, n’est-ce-pas ? Le coût de ces enveloppes est plus élevé que le tarif normal lorsque les entreprises les reçoivent à nouveau. Mais cela ne leur coûte rien si vous les jetez…

Alors, placez dans ces enveloppes affranchies vos autres courriers indésirables : Pub, feuille de journal…

Par exemple : Placez une annonce du ramoneur de cheminée dans l’enveloppe de carte Visa, envoyez votre coupon de Pizza au Bijoutier ou au Gaz ! La pub du parfumeur au magasin de bricolage, etc…

Restez anonyme en vous assurant que votre nom n’apparaît nulle part sur ce que vous envoyez. Vous pouvez renvoyer l’enveloppe vide, ça va les énerver et leur coûtera quand même le tarif régulier d’une lettre.

Faisons-leur savoir ce que cela représente de recevoir beaucoup de « junk mail » et en plus de les payer 2 fois. Préservons notre service postal puisqu’on dit que les courriels diminuent le trafic et justifie l’augmentation du coût de la poste.

Voila donc 3 moyens de se défendre contre ces empêcheurs de tourner en rond.

Alors, bien sur, je ne prétends absolument pas que ça fonctionne, ni sur le court terme, ni sur le long terme, mais dans le doute, je vais m’empresser de mettre ces pratiques en places et je ne manquerai pas de vous tenir au courant.

Et vous, avez-vous déjà testé ces techniques ? Venez nous en faire le récit afin que tous ensemble, nous nous puissions lutter contre ce phénomène pire que des mouches à ….

Sep 192014
 

Avec la loi anti-terroriste passée hier (et surtout avec son article 9) n’est-ce pas la mort du Cloud Français ?

Quel intérêt peut-il y avoir à héberger des données en France quand le risque de blocage collatéral, et surtout la volonté d’accéder aux données même cryptées  est là ? Aucun, ce sera moins cher ailleurs et plus sûr… Dommage.

 

Pour en savoir un peu plus: La Quadrature du Net

Nov 062013
 

Mais non je ne vais pas vous parler de Zouk Machine, mais de DJing !

On connaissait DJUCEDsur PC et Mac grâce à leur partenariat avec les contrôleurs Hercules.

Ils débarquement maintenant sur iPad. Donc ça nous intéresse encore plus.

Nous avons donc testé l’application dès sa sortie DJUCED sur iPad et c’est une belle surprise.

L’application reprends les codes du DJing et réussi à être complète en restant simple et intuitive.

On n’est pas loin de l’appli idéale pour faire des super soirées.

On a bien sûr les deux platines avec leur Loop, Cue points, Pitch mais aussi des samples (on peut importer les siens dans iTunes) et un séquenceur. La panoplie est plus que remplie.

Et il faut l’avouer j’ai pas mal utilisé la synchronisation automatique des pistes et même le mix automatique, parce que le DJ a bien le droit de se reposer…

Voici quelques screenshot (et pas de commentaires sur mes choix musicaux !)

2 platines pour mixer

2 platines pour mixer

Les boucles et cue

Les boucles et cue

 

 

 

 

 

L’application est disponible à 4,49€ sur l’Apple Store

Sep 192013
 

iOS7

Malgré les nouvelles API d’inter-app audio, il semble bien que la dernière monture de l’OS d’Apple ne soit pas au point pour les logiciels musicaux.
Alors que pas mal de développeurs râlaient dans leur bureaux, Native Instruments conseille tout bonnement de ne pas faire la mise à jour.
On attends donc une version 7.1 pour bientôt ?

L’article de Native Instruments

Mai 022013
 

Alors là, je pousse un coup de gueule ! C’est rare, d’habitude c’est plus mon ami Zébulon qui s’en charge…

Quelqu’un peut-il m’expliquer ce qu’il y a de choquant dans ce clip qui crée une polémique qui n’a pas lieu d’être ? Indochine écrit un morceau qui condamne les comportements individualistes face à la souffrance des autres. Collège Boy, c’est le titre du morceau parle d’un élève qui est martyrisé par ses “camarades” de classe. Et bien ce clip ne fait que l’imager, et surtout représente bien ce qu’est la réalité : indifférence, violence et rejet de la différence. Alors arrêtons de faire les moutons ! Pour une fois qu’en France on dénonce ouvertement, je ne vois pas pourquoi c’est censuré. Ah oui, j’avais oublié… Toute vérité n’est pas bonne à dire…

 

Image de prévisualisation YouTube
 Posted by at 19:54